Comment se faire de l’argent dans l’industrie du jeu en ligne ?

L’industrie du jeu a connu une forte croissance ces derniers temps. Ce marché à croissance rapide a plus que doublé depuis 2009, une période où la majeure partie de l’économie mondiale stagne. Les casinos, les loteries et les boutiques de paris, ainsi que l’industrie du jeu dans son ensemble, sont évalués à environ 500 milliards d’euros.

Alors, comment pouvez-vous vous impliquer ? Comment pouvez-vous commencer à récolter les avantages lucratifs que cette industrie prometteuse peut offrir ?

L’utilisation du marketing d’affiliation

Le marketing d’affiliation est un excellent moyen de s’impliquer dans les jeux en ligne, en particulier si vous avez déjà un blog ou un site Web dont le contenu est en rapport avec l’industrie. La connaissance préexistante de l’industrie est un plus, mais elle n’est pas essentielle car il y a beaucoup de ressources en ligne pour construire une base de connaissances solide.

Les spécialistes du marketing d’affiliation jouent un rôle clé dans le succès des casinos en ligne, car ils aident à générer du trafic vers les sites Web des opérateurs dans le domaine. Le contenu des sites d’affiliation ressemble souvent à des critiques de produits qui dirigent le lecteur vers le site du casino en ligne, mais il peut aussi s’agir d’une bannière publicitaire. Quelle que soit la forme qu’elle prend, les affiliés sont payés pour chaque lecteur qui finit par cliquer et faire un achat sur le site du casino. Le casino sait quel affilié les y a envoyés car le lien contient leur ID ou leur nom d’utilisateur.

Dans le modèle de partage des revenus, les affiliés reçoivent un pourcentage du revenu net de leur partenaire, généré par les joueurs référés. C’est une approche souvent privilégiée par les affiliés parce qu’elle offre des revenus à long terme, tandis que pour les opérateurs, elle fonctionne parce qu’elle motive les affiliés à générer un trafic de haute qualité.

Certains partenaires de confiance peuvent obtenir jusqu’à 50 % de commission sans report négatif. Alternativement, sous le modèle du coût par action (CPA), les casinos offrent un taux fixe pour chaque joueur déterminé par des actions comme l’inscription ou le placement d’un pari.

Une troisième option est un modèle mixte, qui voit les exploitants de casino offrir un mélange des deux.

Le marketing d’affiliation est une bonne façon d’entrer dans l’industrie pour ceux qui n’ont pas nécessairement beaucoup de fonds de démarrage mais qui veulent prendre pied et comprendre le secteur. C’est aussi un moyen utile pour les blogueurs et les webmestres de gagner de l’argent grâce aux contenus qu’ils produisent.

Où investir dans l’industrie du jeu en ligne ?

Le paysage du secteur du jeu, qui évolue rapidement, offre de nombreuses possibilités à ceux qui souhaitent lancer leur propre entreprise ou investir dans des activités établies, en particulier dans l’espace en ligne, qui évolue rapidement. Il y a un certain nombre de domaines dans lesquels les investisseurs pourraient chercher à placer leurs fonds.

Les casinos en ligne

Les casinos en ligne continuent d’être un secteur à forte croissance. La raison en est claire : ils offrent aux joueurs un moyen de vivre une expérience de casino réaliste sans quitter le confort de leur maison et ces jeux en ligne sont meilleurs et plus rapides que jamais. De plus, les casinos en ligne sont également en mesure d’attirer un grand nombre de joueurs en offrant des promotions intéressantes telles que le bonus sans dépôt, ce qui ajoute encore à leur attrait.

En plus de pouvoir jouer de chez eux, les joueurs peuvent aussi y avoir accès s’ils sont en déplacement, sur n’importe quel appareil mobile. Les appareils mobiles sont devenus plus couramment utilisés que les PC de bureau pour accéder à Internet, et c’est l’une des principales raisons pour lesquelles les opérateurs en ligne ont prospéré ces dernières années.

Le marché des smartphones était auparavant difficile d’accès grâce aux principaux détenteurs de plateformes, Apple et Google, qui se sont révélés être des gardiens stricts en matière d’applications de jeu. Plus récemment, cependant, ils sont devenus plus flexibles en acceptant désormais, par exemple, les applications des développeurs qui détiennent une licence de pari valide dans les territoires qu’ils ciblent.

Ces licences, entre-temps, sont de plus en plus faciles à obtenir, car les pays s’empressent de distribuer des licences et de profiter des recettes fiscales qu’elles offrent. A mesure que les classes moyennes des pays en développement se développent, le revenu disponible à dépenser augmente, ce qui offre de nouvelles possibilités importantes aux entreprises désireuses de s’implanter sur de nouveaux marchés.

Les eSports

Alors que les investisseurs et les entrepreneurs peu familiers avec la culture du jeu pourraient être enclins à rejeter les eSports, c’est un nouveau domaine énorme pour l’industrie du jeu. eSports, en un mot, est un jeu compétitif en ligne et il attire un énorme public déjà habitué à participer à son passe-temps favori à travers ses écrans. Elle continue de croître en même temps que l’industrie des jeux vidéo grand public, qui représente déjà plusieurs milliards d’euros.

Les chiffres d’audience sont incroyables. En 2019, il a été dénombré 7,3 millions de fans d’eSport en France. Il va donc de soi que les eSports ne feront que gagner en popularité, et soutenir la bonne marque d’eSports pourrait être extrêmement lucratif.

Les ligues fantasy

Une ligue fantasy  (ou fantasy league) est déjà un produit de base du fandom sportif américain, mais il y a peut-être un potentiel inexploité en Europe. Il s’est développé à l’origine au milieu des années 2000 comme un moyen d’exploiter une lacune laissée dans la législation américaine sur les jeux d’argent, conçue pour permettre aux ligues fantasy de fonctionner. Là où les ligues se déroulent traditionnellement sur une saison complète, les fantasy leagues quotidiens compriment l’action en une seule journée. Plus récemment, les deux plus grands opérateurs dans le domaine, DraftKings et FanDuel, ont fait des incursions en Europe. C’est un marché potentiel depuis que les parieurs français ont eu le privilège de profiter des DFS (Daily Fantasy Sport), grâce à l’agrément délivré à l’opérateur Winamax par l’ARJEL.

En somme

Bien que des points d’interrogation planent sur certains secteurs de l’industrie du jeu, il semble clair qu’il y aura encore des opportunités pour les entrepreneurs et les investisseurs avertis au cours des prochaines années, alors que l’expansion en ligne se poursuit et que les paris sportifs américains continuent de croître.

Cet article a été écrit par admin